Back to Architecture

Pont Jean-Jacques Bosc

Construit pour relier deux rives en mutation, le pont Jean-Jacques Bosc n’a pas pour vocation unique de franchir les 500 mètres du lit de la Garonne ; il constitue l’épicentre d’un nouveau secteur, axé sur le fleuve. 

La volonté d’intégrer le 5e pont de Bordeaux dans une stratégie de recomposition des rives a guidé la conception du projet. La nouvelle infrastructure permet de mettre en œuvre un système urbain d’ensemble, associant l’ouvrage d’art, ses raccordements, les espaces publics et les quartiers qui lui font face comme les éléments d’un même aménagement, fédérateur, vivant et global. Ce monument intégré devient le vecteur de continuités territoriales, rapprochant, de part et d’autre de la Garonne, les grands parcours structurant la métropole, selon des dessins et des modalités propres à chaque rive. 

D’un côté, le dispositif planté crée une transition entre les immeubles et le fleuve. De l’autre côté, le traitement de l’avenue dirige l’attention vers les arrière-plans boisés. De jour comme de nuit, à l’échelle des quartiers, le nouveau franchissement et ses raccordements sont animés par un principe de résonance : ils concrétisent la dynamique du rapprochement qui anime Bordeaux Euratlantique.

Programme

Pont Jean-Jacques Bosc

Maître d’ouvrage

Communauté urbaine de Bordeaux

Contexte

Bordeaux, Bègles, Floirac (33), France

Surface

18 ha

Longueur pont

500 m

Date

Concours 2012

Équipe

RFR (architectes ingénieurs mandataires), TVK (architectes urbanistes associés), Bureau Bas Smets (paysagiste), IOA (BET structure), Ingetec (BET infrastructure), Ouest Coordination (OPC), Speirs and Major (éclairagiste)

Perspectives

Luxigon

Équipe TVK

Loïc Cendrier (directeur de projet), David Enon

Typologies
Projets, Routes
Concepts
Infrastructure
Conception des usages
Conception des usages